AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 TEST

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Livia
she's hell on heels.
avatar

Messages : 274
Date d'inscription : 05/09/2011

MessageSujet: TEST   Lun 16 Fév - 15:04

Code:
ceci est un code

Spoiler:
 

Citation :
ceci est une citation

ceci est un cadre


ceci est un titre


souligné

import style

Now on Filthy Secret

we're back, with a new season !

blabla



Dernière édition par Livia le Sam 21 Mai - 17:16, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Livia
she's hell on heels.
avatar

Messages : 274
Date d'inscription : 05/09/2011

MessageSujet: Re: TEST   Lun 16 Fév - 15:43



citation, paroles de chanson.
citation, paroles de chanson.
pics @tumblrchanson ~ artiste.

NOM, PRÉNOM

prénom & nom ◈ ici. âge ◈ ici. lieu de naissance ◈ ici. statut ◈ ici. emploi/études ◈ ici. traits de caractère ◈ ici.


and if we wanna know more.
partie de la fiche assez libre. vous pouvez y décrire les particularités de votre personnage. ses manies, toutes les choses importantes à savoir sur lui et son histoire. ce qu'il aime ou, à l'inverse, déteste. nous vous demandons seulement un minimum de cinq lignes

thanks for the memories.
c'est ici que vous pourrez entrer d'avantage dans les détails, cibler une scène en particulier, via une ou plusieurs anecdotes. il est donc demandé à ce que vous racontiez l'histoire de votre personnage. anecdote, journal intime, lettre, à vous de voir. mais un minimum d'une vingtaine de ligne vous est imposé.

just stop hiding.
avatar ◈ ici. pseudo ◈ ici. commentaire(s) ◈ ici. code du règlement ◈ ici.


_________________

She is the most (complicated) person I’ve ever met. She’ll be the most (impossible) person to ever forget.


Dernière édition par Livia le Ven 20 Fév - 10:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Livia
she's hell on heels.
avatar

Messages : 274
Date d'inscription : 05/09/2011

MessageSujet: Re: TEST   Lun 16 Fév - 16:16


DISCLAIMER

© FILTHY SECRET (version 2) est ouvert depuis le 20 Avril 2009. Le forum a déjà connu une première existence en 2008 et a duré trois mois. Forum administré pendant deux ans par Orélyen, Cora, Amélie (Hysteriatic) et Lora (Psychozee). Depuis le 20 juin 2011, l'équipe se compose à présent de Maxime (Matsou), Olivia (Belikovs), Fairouz (Mlle-Superfilleciel), Amélie et Lora. Et compte désormais une nouvelle administratrice depuis le 23 mars 2014, Sow (Pomeline). Les versions (css/html/design) appartiennent à Lora et/ou Olivia. Bien que le contexte soit inspiré en grande partie de Desperate Housewives, les idées d'intrigues et le système des secrets nous appartiennent. La musique thème du forum est de The Pierces. TOUTE REPRODUCTION PARTIELLE OU TOTALE EST INTERDITE. Merci de respecter notre travail et celui de nos membres. Optimisé pour Google Chrome (1280*800).



STAFF

meera wayland
pseudo :: lora
accéder au profil. ♡ envoyer un message privé.
multinicks : faye guthrie, luther byrne et nora golightly.


sirius rowe
pseudo :: amélie
accéder au profil. ♡ envoyer un message privé.
multinicks : none.


georgie moroe
pseudo :: livia
accéder au profil. ♡ envoyer un message privé.
multinicks : jemima eason, teza stark, barry vargas (..)


milo wayland
pseudo :: max
accéder au profil. ♡ envoyer un message privé.
multinicks : nico hale, riley horsfall, noah milburn (..)


donald montgommery
pseudo :: fairouz
accéder au profil. ♡ envoyer un message privé.
multinicks : libby poppins.


xavi moroe
pseudo :: sow
accéder au profil. ♡ envoyer un message privé.
multinicks : jaime ginzburg, priam eason et nikki odair.


_________________

She is the most (complicated) person I’ve ever met. She’ll be the most (impossible) person to ever forget.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Livia
she's hell on heels.
avatar

Messages : 274
Date d'inscription : 05/09/2011

MessageSujet: Re: TEST   Jeu 19 Fév - 15:28



La St Valentin était habituellement un grand événement à Ocean Grove. Nombreux sont ceux à avoir adoré la vente aux enchères, donnant l'honneur à ces dames d'acheter l'homme de leur choix le temps d'une soirée. Toutefois, pas de soirée spéciale cette année, et surtout, pour le plus grand bonheur de tous, pas le moindre incident. Fait rare dans le coin. Ainsi, les couples ont pu célébrer la fête des amoureux à leur convenance, petit dîner romantique, petites attentions toutes particulières. Pendant que des groupes de copines, un verre de vin à la main, fulminaient contre le prince charmant qui n'existait que dans les contes de fées. Il y avait pourtant encore des rêveurs, heureusement. Et ces vautours des temps modernes arpentant les bars à la recherche de la proie facile. Banale et ordinaire.
Néanmoins des regrets commençaient à se laisser sentir, des soupires lasses s'échappaient ici et là. Oui, cela faisait bien trop longtemps qu'il n'y avait eu la moindre fête. Bien trop longtemps au goût des habitants du quartier, habitués à jongler entre les invitations pullulants dans les boîtes aux lettres et sur les pare-brises. Une jeune femme avait entendu l'appel muet de ses congénères. Jolene Milburn. Cette petite brunette un brin cachottière et toujours partante pour s'amuser ne voyait pas en quoi il était nécessaire d'attendre une occasion particulière pour faire la fête. Vous non plus, n'est ce pas? (..)


Vendredi 19 févier 2016, 21:25.
La grande maison de Jolene Milburn accueillait des invités de plus en plus nombreux, il fallait avouer qu'elle ne s'était pas montrée très restrictive sur les invitations. Ne se sentant pas d'humeur sélective, c'est tout le quartier qui avait été convié. Et la jeune femme, elle en connaissait du monde. Un groupe avait ainsi fait le déplacement. Sans être de grandes célébrités, leur agent ne jurait que par eux. Et d'où le connaissait-elle? Elle n'en dirait rien, bien sûr. Ainsi dans une ambiance à mi-chemin entre un concert privé et une fête décontractée et décomplexée, les habitants pouvaient à la fois profiter de leur soirée et se détendre. À l'image de Teresa Bradshaw qui n'était pas de service ce soir, traînant au bar, satisfaite de cette soirée de repos. De l'autre côté, un verre à la main Marcus Baizen observait le groupe, un brin nostalgique, le regard presque envieux et si triste. Abraham Bancroft, lui, était comme un poisson dans l'eau, balançant ses œillades séductrices à toutes femmes aux jambes interminables qu'il croisait. Une soirée on ne peut plus normale en somme..

Vendredi 19 février 2016, 23:47.
Les couples se font et se défont, le rituel ma foi anthropologique de ce genre de soirée. Mais il y avait aussi ce couple, celui qu'on voit se faufiler hors de la fête, loin du bruit, à l'abri des regards. Ce couple qui pensaient être déjà isolé du monde, dans leur petite bulle de baisers et roucoulements presque agaçant pour certain. Ce soir là, c'était Jules Brythe et Nikki Odair. Un couple on ne peut plus assorti qui se fichait royalement de la fête. Nikki avait d'autres idées en tête et entraînant subtilement (ou pas), son petit-ami loin du brouhaha du voisinage. Les maisons d'Ocean Grove se ressemblaient toutes, ou presque, à quelques détails près. Ainsi, elle n'eut aucun mal à trouver le garage. Pourquoi un endroit si sombre et sordide? Parce que des petits jeunes avaient déjà prit d'assaut les chambres à l'étage. Au moins ici, personne n'aurait l'idée de venir et avec un peu de chance, la voiture n'était pas verrouillée. Continuant leur progression tant dans la maisonnée que sur le corps de l'autre, les tourtereaux arrivèrent dans le garage, peinant à trouver de quoi s'éclairer ne serait-ce qu'un peu. Naviguer à l'aveugle comportait sa part de risques et rendait le tout plus excitant, mais néanmoins, ils réussirent à allumer la pièce. Et à peine s'étaient-ils adossés à la voiture que la jeune femme se stoppa net. « Bordel de merde! » s'exclama-t-elle en voyant quelque chose -ou quelqu'un- dépasser du coffre du véhicule.

Samedi 20 février 2016, 00:13.
« Je répète une fois de plus ma question, que faisiez-vous cette après-midi entre 16 et 18h? » La police avait envahit la maison, il y en avait partout, à l'étage, dans le garage, la cave. Toutes les pièces en comptait au moins deux. Bien sur, le pôle de toutes les curiosités demeuraient le garage, mais la pièce était déjà sous scellée. Et en tant que scène de crime, la maison toute entière demeurait sous scellée, ainsi, aucun des invités n'avaient le droit de quitter la fête avant d'être entendu par un officier. Au centre des accusations, l'hôte bien sur. Mais la brunette peinait à expliquer ce qui était entrain de lui tomber dessus. « Et je vous le répète, j'étais ici, dans le salon à préparer la soirée. Franchement, si j'avais voulu tuer quelqu'un, je l'aurais caché mieux que cela, sachant que j'allais avoir autant d'invités fouineurs. » balança la jeune Jolene avec un brin d'arrogance, dissimulant pourtant son inquiétude. « Quelqu'un était avec vous? » Non, après tout, elle ignorait où elle se trouvait vraiment. Dans son bain, devant son dressing à choisir sa tenue, dans son canapé à checker ses mails, voir même à la supérette du coin à faire des emplettes de dernière minute. Elle n'était pas du genre à chronométrer sa journée, mais l'avouer serait suspect. Pantoise, elle n'eut pourtant pas le temps de chercher ses mots. « J'étais avec elle pour l'aider à installer la sono. » Lança un jeune homme se faufilant parmi la foule. Reggie Horsfall, l'ancien petit-ami de la jeune femme, venant de faire une fausse déclaration. Mais puisque la parole d'un pêcheur ne serait peut être pas suffisante, la carrure massive d'un pompier le suivit aussi rapidement. « Moi aussi, je confirme! » Rhys Fitzgerald, lui aussi venait de mentir sans y réfléchir à deux fois. Et puisque sa parole valait de l'or pour ces agents avec qui il avait déjà collaboré par le passé, la police cessa son acharnement sur la jeune femme, pour se concentrer sur toute l'assemblée...

Samedi 20 février 2016, 01:29.
Malia Toledano était la victime, une quinquagénaire femme de ménage, épouse et mère de trois enfants. Tout le monde la connaissait dans le quartier, elle était gentille, rendait service à tout le monde, donnait ses petits conseils pour désincruster une vilaine tâche, veillait sur les enfants du quartier lorsqu'ils jouaient au vélo au beau milieu de la route. C'était une femme agréable qui aimait ce quartier, elle ne s'y était jamais installée, faute de moyens, mais avait dédié près de vingt années de sa vie. Et elle était aussi récemment devenue la femme de ménage du regretté Philipp Weston et de sa veuve aux airs coupables, Margot Weston. Si la mort de Ms Toledano attirait encore les soupçons vers la veuve Weston, pour d'autre, cela devenait trop évident, à la limite du complot. À l'instar de Thomas Spark avocat au regard d'acier, qui se méfiait à présent de tout ses voisins. « Trop facile. Je préfère me méfier de ceux qui en disent le moins, des petits discrets. Des maladroits. » lança-t-il, le sourire en coin, une lueur primitive de chasseur dans le regard qu'il posa prestement sur le jeune Remus Winston. Provocant un roulement de rétine à s'en déchirer la cornée chez Alexander King qui trouvait cela on ne peut plus ridicule. « Cette soirée est un fiasco, celui qui a fait ça voulait qu'on se retrouve coincé ici c'est évident. Et franchement, je doute qu'un minet qui sait tout juste lacer ses chaussures, en soit capable! ». L'ambiance était tendue, électrique, tout le monde y allait de son avis, de ses soupçons, sans jamais garder son calme. À quoi bon ?! Quelqu'un avait commis un meurtre, ils étaient très probablement coincés avec un meurtrier pour toute la nuit. Comment pouvaient-ils rester calme ?

TOPIC COMMUN



Code:
<blockquote>

[size=11]La St Valentin était habituellement un grand événement à Ocean Grove. Nombreux sont ceux à avoir adoré la vente aux enchères, donnant l'honneur à ces dames d'acheter l'homme de leur choix le temps d'une soirée. Toutefois, pas de soirée spéciale cette année, et surtout, pour le plus grand bonheur de tous, pas le moindre incident. Fait rare dans le coin. Ainsi, les couples ont pu célébrer la fête des amoureux à leur convenance, petit dîner romantique, petites attentions toutes particulières. Pendant que des groupes de copines, un verre de vin à la main, fulminaient contre le prince charmant qui n'existait que dans les contes de fées. Il y avait pourtant encore des rêveurs, heureusement. Et ces vautours des temps modernes arpentant les bars à la recherche de la proie facile. Banale et ordinaire.
Néanmoins des regrets commençaient à se laisser sentir, des soupires lasses s'échappaient ici et là. Oui, cela faisait bien trop longtemps qu'il n'y avait eu la moindre fête. Bien trop longtemps au goût des habitants du quartier, habitués à jongler entre les invitations pullulants dans les boîtes aux lettres et sur les pare-brises. Une jeune femme avait entendu l'appel muet de ses congénères. [url=http://www.filthy-secret.com/u3290]Jolene Milburn[/url]. Cette petite brunette un brin cachottière et toujours partante pour s'amuser ne voyait pas en quoi il était nécessaire d'attendre une occasion particulière pour faire la fête. Vous non plus, n'est ce pas? (..)[/size]

<span class="import">Vendredi 19 févier 2016, 21:25.</span>
[size=11]La grande maison de [url=http://www.filthy-secret.com/u3290]Jolene Milburn[/url] accueillait des invités de plus en plus nombreux, il fallait avouer qu'elle ne s'était pas montrée très restrictive sur les invitations. Ne se sentant pas d'humeur sélective, c'est tout le quartier qui avait été convié. Et la jeune femme, elle en connaissait du monde. Un groupe avait ainsi fait le déplacement. Sans être de grandes célébrités, leur agent ne jurait que par eux. Et d'où le connaissait-elle? Elle n'en dirait rien, bien sûr. Ainsi dans une ambiance à mi-chemin entre un concert privé et une fête décontractée et décomplexée, les habitants pouvaient à la fois profiter de leur soirée et se détendre. À l'image de [url=http://www.filthy-secret.com/u2035]Teresa Bradshaw[/url] qui n'était pas de service ce soir, traînant au bar, satisfaite de cette soirée de repos. De l'autre côté, un verre à la main [url=http://www.filthy-secret.com/u2926]Marcus Baizen[/url] observait le groupe, un brin nostalgique, le regard presque envieux et si triste. [url=http://www.filthy-secret.com/u1419]Abraham Bancroft[/url], lui, était comme un poisson dans l'eau, balançant ses œillades séductrices à toutes femmes aux jambes interminables qu'il croisait. Une soirée on ne peut plus normale en somme.. [/size]

<span class="import">Vendredi 19 février 2016, 23:47.</span>
[size=11]Les couples se font et se défont, le rituel ma foi anthropologique de ce genre de soirée. Mais il y avait aussi ce couple, celui qu'on voit se faufiler hors de la fête, loin du bruit, à l'abri des regards. Ce couple qui pensaient être déjà isolé du monde, dans leur petite bulle de baisers et roucoulements presque agaçant pour certain. Ce soir là, c'était [url=http://www.filthy-secret.com/u3252]Jules Brythe[/url] et [url=http://www.filthy-secret.com/u3249]Nikki Odair[/url]. Un couple on ne peut plus assorti qui se fichait royalement de la fête. [url=http://www.filthy-secret.com/u3249]Nikki[/url] avait d'autres idées en tête et entraînant subtilement (ou pas), son petit-ami loin du brouhaha du voisinage. Les maisons d'Ocean Grove se ressemblaient toutes, ou presque, à quelques détails près. Ainsi, elle n'eut aucun mal à trouver le garage. Pourquoi un endroit si sombre et sordide? Parce que des petits jeunes avaient déjà prit d'assaut les chambres à l'étage. Au moins ici, personne n'aurait l'idée de venir et avec un peu de chance, la voiture n'était pas verrouillée. Continuant leur progression tant dans la maisonnée que sur le corps de l'autre, les tourtereaux arrivèrent dans le garage, peinant à trouver de quoi s'éclairer ne serait-ce qu'un peu. Naviguer à l'aveugle comportait sa part de risques et rendait le tout plus excitant, mais néanmoins, ils réussirent à allumer la pièce. Et à peine s'étaient-ils adossés à la voiture que la jeune femme se stoppa net. [i]« Bordel de merde! »[/i] s'exclama-t-elle en voyant quelque chose -ou quelqu'un- dépasser du coffre du véhicule.[/size]

<span class="import">Samedi 20 février 2016, 00:13.</span>
[size=11][b]« Je répète une fois de plus ma question, que faisiez-vous cette après-midi entre 16 et 18h? »[/b] La police avait envahit la maison, il y en avait partout, à l'étage, dans le garage, la cave. Toutes les pièces en comptait au moins deux. Bien sur, le pôle de toutes les curiosités demeuraient le garage, mais la pièce était déjà sous scellée. Et en tant que scène de crime, la maison toute entière demeurait sous scellée, ainsi, aucun des invités n'avaient le droit de quitter la fête avant d'être entendu par un officier. Au centre des accusations, l'hôte bien sur. Mais la brunette peinait à expliquer ce qui était entrain de lui tomber dessus. [i]« Et je vous le répète, j'étais ici, dans le salon à préparer la soirée. Franchement, si j'avais voulu tuer quelqu'un, je l'aurais caché mieux que cela, sachant que j'allais avoir autant d'invités fouineurs. »[/i] balança la jeune [url=http://www.filthy-secret.com/u3290]Jolene[/url] avec un brin d'arrogance, dissimulant pourtant son inquiétude. [b]« Quelqu'un était avec vous? »[/b] Non, après tout, elle ignorait où elle se trouvait vraiment. Dans son bain, devant son dressing à choisir sa tenue, dans son canapé à checker ses mails, voir même à la supérette du coin à faire des emplettes de dernière minute. Elle n'était pas du genre à chronométrer sa journée, mais l'avouer serait suspect. Pantoise, elle n'eut pourtant pas le temps de chercher ses mots. [i]« J'étais avec elle pour l'aider à installer la sono. »[/i] Lança un jeune homme se faufilant parmi la foule. [url=http://www.filthy-secret.com/u3300]Reggie Horsfall[/url], l'ancien petit-ami de la jeune femme, venant de faire une fausse déclaration. Mais puisque la parole d'un pêcheur ne serait peut être pas suffisante, la carrure massive d'un pompier le suivit aussi rapidement. [b]« Moi aussi, je confirme! »[/b] [url=http://www.filthy-secret.com/u3176]Rhys Fitzgerald[/url], lui aussi venait de mentir sans y réfléchir à deux fois. Et puisque sa parole valait de l'or pour ces agents avec qui il avait déjà collaboré par le passé, la police cessa son acharnement sur la jeune femme, pour se concentrer sur toute l'assemblée...[/size]

<span class="import">Samedi 20 février 2016, 01:29. </span>
[size=11][url=http://www.filthy-secret.com]Malia Toledano[/url] était la victime, une quinquagénaire femme de ménage, épouse et mère de trois enfants. Tout le monde la connaissait dans le quartier, elle était gentille, rendait service à tout le monde, donnait ses petits conseils pour désincruster une vilaine tâche, veillait sur les enfants du quartier lorsqu'ils jouaient au vélo au beau milieu de la route. C'était une femme agréable qui aimait ce quartier, elle ne s'y était jamais installée, faute de moyens, mais avait dédié près de vingt années de sa vie. Et elle était aussi récemment devenue la femme de ménage du regretté [url=http://www.filthy-secret.com]Philipp Weston[/url] et de sa veuve aux airs coupables, [url=http://www.filthy-secret.com]Margot Weston[/url]. Si la mort de [url=http://www.filthy-secret.com]Ms Toledano[/url] attirait encore les soupçons vers [url=http://www.filthy-secret.com]la veuve Weston[/url], pour d'autre, cela devenait trop évident, à la limite du complot. À l'instar de [url=http://www.filthy-secret.com/u3179]Thomas Spark[/url] avocat au regard d'acier, qui se méfiait à présent de tout ses voisins. [i]« Trop facile. Je préfère me méfier de ceux qui en disent le moins, des petits discrets. Des maladroits. »[/i] lança-t-il, le sourire en coin, une lueur primitive de chasseur dans le regard qu'il posa prestement sur le jeune [url=http://www.filthy-secret.com/u3327]Remus Winston[/url]. Provocant un roulement de rétine à s'en déchirer la cornée chez [url=http://www.filthy-secret.com/u2767]Alexander King[/url] qui trouvait cela on ne peut plus ridicule. [b]« Cette soirée est un fiasco, celui qui a fait ça voulait qu'on se retrouve coincé ici c'est évident. Et franchement, je doute qu'un minet qui sait tout juste lacer ses chaussures, en soit capable! »[/b]. L'ambiance était tendue, électrique, tout le monde y allait de son avis, de ses soupçons, sans jamais garder son calme. À quoi bon ?! Quelqu'un avait commis un meurtre, ils étaient très probablement coincés avec un meurtrier pour toute la nuit. Comment pouvaient-ils rester calme ?[/size]

[center]<span class="import">[url=http://www.filthy-secret.com]TOPIC COMMUN[/url]</span>[/center]

</blockquote>

_________________

She is the most (complicated) person I’ve ever met. She’ll be the most (impossible) person to ever forget.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Livia
she's hell on heels.
avatar

Messages : 274
Date d'inscription : 05/09/2011

MessageSujet: Re: TEST   Jeu 19 Fév - 15:36



you're under arrest.


INTRIGUE A LIRE AU PRÉALABLE

Il est plus d'une heure du matin, ce qui devait ressembler à une fête banale visant à se détendre à l'abri des ennuis extérieurs, se transforma en chasse à l'homme. La police avait envahit les lieux, scellant la maison, empêchant quiconque de partir. Tant que tout le monde n'avait pas été interrogé, tant que des questions demeuraient, personne ne pourrait quitter le domicile. Les invités tous très tendus peinaient à garder leur calme, se rejetant la faute l'un sur l'autre, créant scandales sur scandales. Profitant de ce contexte, pourtant si peu propice, pour régler leurs comptes. Heureusement, il restait de quoi manger.. et boire surtout (..)


HJ : Le TC est ouvert dès maintenant et pour une durée indéterminée. Vous aurez néanmoins largement le temps de participer. Souvenez-vous que des posts courts sont toujours à privilégier dans les topic commun pour faciliter l'avancée de celui-ci. Dans le DJ, le topic prends place dans la nuit du vendredi au samedi, aux alentours des 1h du matin. Après l'arrivée de la police (et donc de la découverte du cadavre). L'heure est à la suspicion, alors n'hésitez pas à déclencher des scandales à tout va, des disputes et règlements de compte. Lâchez-vous. Tout le monde peut y participer, et les personnes citées dans l'intrigue n'en ont pas l'obligation, bien sur. Amusez-vous bien.

Code:
<blockquote>

[center]<div class="titre">you're under arrest.</div>[/center]

<div class="cadre">[center]<span class="import">[url=http://www.filthy-secret.com]INTRIGUE A LIRE AU PRÉALABLE[/url]</span>[/center]

[size=11]Il est plus d'une heure du matin, ce qui devait ressembler à une fête banale visant à se détendre à l'abri des ennuis extérieurs, se transforma en chasse à l'homme. La police avait envahit les lieux, scellant la maison, empêchant quiconque de partir. Tant que tout le monde n'avait pas été interrogé, tant que des questions demeuraient, personne ne pourrait quitter le domicile. Les invités tous très tendus peinaient à garder leur calme, se rejetant la faute l'un sur l'autre, créant scandales sur scandales. Profitant de ce contexte, pourtant si peu propice, pour régler leurs comptes. Heureusement, il restait de quoi manger.. et boire surtout (..)[/size]</div>

<blockquote>[size=10][b]HJ :[/b] Le TC est ouvert dès maintenant et pour une durée indéterminée. Vous aurez néanmoins largement le temps de participer. Souvenez-vous que des posts courts sont toujours à privilégier dans les topic commun pour faciliter l'avancée de celui-ci. Dans le DJ, le topic prends place dans la nuit du vendredi au samedi, aux alentours des 1h du matin. Après l'arrivée de la police (et donc de la découverte du cadavre). L'heure est à la suspicions, alors n'hésitez pas à déclencher des scandales à tout va, des disputes et règlements de compte. Lâchez-vous. Tout le monde peut y participer, et les personnes citées dans l'intrigue n'en ont pas l'obligation, bien sur. Amusez-vous bien.[/size]</blockquote>
</blockquote>

_________________

She is the most (complicated) person I’ve ever met. She’ll be the most (impossible) person to ever forget.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Livia
she's hell on heels.
avatar

Messages : 274
Date d'inscription : 05/09/2011

MessageSujet: Re: TEST   Jeu 19 Fév - 15:56



Grâce à Abel Corcoran, les habitants d'Ocean Grove s'étaient rapprochés. Ainsi, ils arrêtèrent de regarder à travers leurs rideaux vers le jardin de l'autre. Ils cessèrent d'interroger à droite à gauche sur les bruits mystérieux émanant de la demeure du nouveau voisin. Fini les interrogations diverses et variées. Non, ils avaient l'opportunité de se croiser si souvent à présent, de passer tant de temps les uns avec les autres, de s'espionner de si près. Pour tous, ce fut une occasion en or. Et oui, Abel ne voyait que le bien en ses compatriotes, ou ne souhaitait-il que voir ce qu'il y avait de meilleur en chacun de nous. Mais Ocean Grove étant gangrené par les secrets, les mensonges, la curiosité maladive pour les cadavres enterrés dans le jardin voisin. Oui, le militaire oubliait que dans une banlieue comme celle-ci, il n'y avait rien de mieux à faire que de chercher ce que renfermait l'apparence si parfaite des vies et maisons de chacun. Personne n'était dupe, non plus ici en tout cas, ils en avaient trop vu au fil des années...

Vendredi 05 février 2016, à 7h45. Cours de Tai Chi.
Il n'était plus surprit d'entendre des bonnes femmes chuchoter derrière lui à son cours de Tai Chi. Il n'y portait qu'une oreille distraite, par la force des choses, il n'avait pas vraiment le choix à vrai dire. Mais vraisemblablement, Meera Wayland avait apprit par Margo Dunaway, qui elle même l'avait entendu dire par Sara Winston, que Elyès Antwonn balançait à qui voulait l'entendre (ou non) que Teresa Bradshaw était harcelée de lettres pourpres. « Oui, oui, personne n'a encore deviné ce que cela pouvait bien vouloir dire « ..la trentaine approche, il serait bien temps de vous lancer dans certaines effluves, le temps fait tellement de ravage.... et la suspicion de votre condition également... » T'en penses quoi toi? » La jeune femme à ses côtés ne répondit rien, réfléchissant tout en essayant de reproduire les mouvements. Mais cela ne faisait aucun doute, la rumeur continuerait à se répandre..


Jeudi 11 février 2016, à 20h35. Réunion du comité des événements.
« Vous refusez donc de prévoir quoique ce soit pour la St Valentin? » Demanda Abel Corcoran pour la seconde fois. Mais une fois encore, sa question demeura sans réponse. Il resta là, debout face à ses convives, qui eux s'étaient réunis en petit groupe, le verre à la main, se murmurant de nouveaux potins. « Non je vous jure, on pense qu'il a joué dans un film... enfin vous voyez.. » fit Heathcliff Gatsby le regard un brin moqueur. « Je doute que toutes ces rumeurs soient vraies, peut être que ce 'Corbeau' n'utilise ces lettres que pour déclencher la psychose. » intervint Thomas Spark toujours aussi pragmatique, se qui fit tilter Barry Vargas presque aussi vite. « Tu n'en aurais pas reçu une par hasard? » laissa-t-il planer, tandis que Katarina Strangward s'empressa de rebondir sur la question. « Mais oui, ne serais-tu pas entrain de nous orienter vers une fausse piste? » Et c'était reparti. Ou qu'il aille, Abel Corcoran avait le droit au même spectacle identique. Et s'il se fichait bien de qui couchait avec qui, on ne lui épargnait pourtant aucun ragot. Pire que dans un village de 1000 habitants, les nouvelles se répandaient comme une traînée de poudre à Ocean Grove. Valait mieux ne pas garder trop de cadavres dans nos placards (..)


Code:
<blockquote>

[size=11]Grâce à [url=http://www.filthy-secret.com]Abel Corcoran[/url], les habitants d'Ocean Grove s'étaient rapprochés. Ainsi, ils arrêtèrent de regarder à travers leurs rideaux vers le jardin de l'autre. Ils cessèrent d'interroger à droite à gauche sur les bruits mystérieux émanant de la demeure du nouveau voisin. Fini les interrogations diverses et variées. Non, ils avaient l'opportunité de se croiser si souvent à présent, de passer tant de temps les uns avec les autres, de s'espionner de si près. Pour tous, ce fut une occasion en or. Et oui, [url=http://www.filthy-secret.com]Abel[/url] ne voyait que le bien en ses compatriotes, ou ne souhaitait-il que voir ce qu'il y avait de meilleur en chacun de nous. Mais Ocean Grove étant gangrené par les secrets, les mensonges, la curiosité maladive pour les cadavres enterrés dans le jardin voisin. Oui, le militaire oubliait que dans une banlieue comme celle-ci, il n'y avait rien de mieux à faire que de chercher ce que renfermait l'apparence si parfaite des vies et maisons de chacun. Personne n'était dupe, non plus ici en tout cas, ils en avaient trop vu au fil des années...[/size]

<span class="import">Vendredi 05 février 2016, à 7h45. Cours de Tai Chi.</span>
[size=11]Il n'était plus surprit d'entendre des bonnes femmes chuchoter derrière lui à son cours de Tai Chi. Il n'y portait qu'une oreille distraite, par la force des choses, il n'avait pas vraiment le choix à vrai dire. Mais vraisemblablement, [url=http://www.filthy-secret.com/u2]Meera Wayland[/url] avait apprit par [url=http://www.filthy-secret.com/u3347]Margo Dunaway[/url], qui elle même l'avait entendu dire par [url=http://www.filthy-secret.com/u3015]Sara Winston[/url], que [url=http://www.filthy-secret.com/u2175]Elyès Antwonn[/url] balançait à qui voulait l'entendre (ou non) que [url=http://www.filthy-secret.com/u2035]Teresa Bradshaw[/url] était harcelée de lettres pourpres. [i]« Oui, oui, personne n'a encore deviné ce que cela pouvait bien vouloir dire [b]« ..la trentaine approche, il serait bien temps de vous lancer dans certaines effluves, le temps fait tellement de ravage.... et la suspicion de votre condition également... »[/b] T'en penses quoi toi? »[/i] La jeune femme à ses côtés ne répondit rien, réfléchissant tout en essayant de reproduire les mouvements. Mais cela ne faisait aucun doute, la rumeur continuerait à se répandre..[/size]


<span class="import">Jeudi 11 février 2016, à 20h35. Réunion du comité des événements.</span>
[size=11][i]« Vous refusez donc de prévoir quoique ce soit pour la St Valentin? »[/i] Demanda [url=http://www.filthy-secret.com]Abel Corcoran[/url] pour la seconde fois. Mais une fois encore, sa question demeura sans réponse. Il resta là, debout face à ses convives, qui eux s'étaient réunis en petit groupe, le verre à la main, se murmurant de nouveaux potins. [i]« Non je vous jure, on pense qu'il a joué dans un film... enfin vous voyez.. »[/i] fit [url=http://www.filthy-secret.com/u2508]Heathcliff Gatsby[/url] le regard un brin moqueur. [i]« Je doute que toutes ces rumeurs soient vraies, peut être que ce 'Corbeau' n'utilise ces lettres que pour déclencher la psychose. »[/i] intervint [url=http://www.filthy-secret.com/u3179]Thomas Spark[/url] toujours aussi pragmatique, se qui fit tilter [url=http://www.filthy-secret.com/u3220]Barry Vargas[/url] presque aussi vite. [i]« Tu n'en aurais pas reçu une par hasard? »[/i] laissa-t-il planer, tandis que [url=http://www.filthy-secret.com/u3016]Katarina Strangward[/url] s'empressa de rebondir sur la question. [i]« Mais oui, ne serais-tu pas entrain de nous orienter vers une fausse piste? »[/i] Et c'était reparti. Ou qu'il aille, [url=http://www.filthy-secret.com]Abel Corcoran[/url] avait le droit au même spectacle identique. Et s'il se fichait bien de qui couchait avec qui, on ne lui épargnait pourtant aucun ragot. Pire que dans un village de 1000 habitants, les nouvelles se répandaient comme une traînée de poudre à Ocean Grove. Valait mieux ne pas garder trop de cadavres dans nos placards (..)[/size]

</blockquote>

_________________

She is the most (complicated) person I’ve ever met. She’ll be the most (impossible) person to ever forget.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Livia
she's hell on heels.
avatar

Messages : 274
Date d'inscription : 05/09/2011

MessageSujet: Re: TEST   Jeu 19 Fév - 16:17


prenez un siège et ouvrez avec prudence ..

Citation :
Cet état second, celui qui nous plonge dans un cauchemar sans fin. Celui qui change une vie à jamais, celui dont le souvenir reste flou et pourtant demeure encré en nous. Vous voyez de quoi je parle David Ewart? La perte de contrôle, vous savez ce que c'est n'est-ce pas, vous en connaissez les dangers. Malgré tout, ce souvenir vous hante tant que vous en venez à faire une promesse. Et pourtant.. Que s'est-il passé depuis Mr Ewart? Estimez-vous avoir payé les frais de votre inconscience, pensez-vous réellement qu'il existe un équilibre à toutes choses? Vos proches savent-ils seulement les risques qu'ils prennent? Non? Il est des promesses qui ne doivent jamais être brisées Mr Ewart. Même ces promesses silencieuses que l'on se fait à soi-même dans un moment de désespoir.
Code:
[center]
<font style="font-size:20px;font-family:times;line-height:0.5;font-style:italic;font-weight:bold;">prenez un siège et ouvrez avec prudence ..</font>[/center]
<blockquote>
[quote][color=#cc0000]Cet état second, celui qui nous plonge dans un cauchemar sans fin. Celui qui change une vie à jamais, celui dont le souvenir reste flou et pourtant demeure encré en nous. Vous voyez de quoi je parle [b]David Ewart[/b]? La perte de contrôle, vous savez ce que c'est n'est-ce pas, vous en connaissez les dangers. Malgré tout, ce souvenir vous hante tant que vous en venez à faire une promesse. Et pourtant.. Que s'est-il passé depuis Mr Ewart? Estimez-vous avoir payé les frais de votre inconscience, pensez-vous réellement qu'il existe un équilibre à toutes choses? Vos proches savent-ils seulement les risques qu'ils prennent? Non? Il est des promesses qui ne doivent jamais être brisées Mr Ewart. Même ces promesses silencieuses que l'on se fait à soi-même dans un moment de désespoir.[/color][/quote]
</blockquote>


prenez un siège et ouvrez avec prudence ..

Citation :
La haine d'autrui, n'êtes-vous pas familier avec cela Mr Stevenson? Ne savez-vous pas ce que c'est que de haïr une personne pour sa différence, de se montrer présomptueux quand à ce que nous méritons par rapport à d'autres? Vous vous sentez supérieur n'est-ce pas? Oui, c'est évident. Cela se voit à votre façon, presque dédaigneuse de toiser le voisinage. Mais est-ce seulement la bêtise, l'ignorance que vous abhorrez? Je vous le demande Irving Stevenson, regardez au plus profond de votre être, posez-vous les bonnes questions. Sommes-nous tous si différents, et paradoxalement, pourquoi haïr la singularité de l'être humain?
Code:
[center]
<font style="font-size:20px;font-family:times;line-height:0.5;font-style:italic;font-weight:bold;">prenez un siège et ouvrez avec prudence ..</font>[/center]
<blockquote>
[quote][color=#cc0000]La haine d'autrui, n'êtes-vous pas familier avec cela Mr Stevenson? Ne savez-vous pas ce que c'est que de haïr une personne pour sa différence, de se montrer présomptueux quand à ce que nous méritons par rapport à d'autres? Vous vous sentez supérieur n'est-ce pas? Oui, c'est évident. Cela se voit à votre façon, presque dédaigneuse de toiser le voisinage. Mais est-ce seulement la bêtise, l'ignorance que vous abhorrez? Je vous le demande [b]Irving Stevenson[/b], regardez au plus profond de votre être, posez-vous les bonnes questions. Sommes-nous tous si différents, et paradoxalement, pourquoi haïr la singularité de l'être humain?[/color][/quote]
</blockquote>



prenez un siège et ouvrez avec prudence ..

Citation :
Comment résister à l'appel de la chair? Est-ce un instinct primitif, un besoin inexplicable, implacable à tel point que l'on ne saurait y résister? Peut être êtes-vous en mesure de nous éclairer Jace Basinger. Vous qui batifolez à tout va, vous qui ne souffrez aucune limite. Jalousé, enviable, parfois détestable, votre attitude n'est pas toujours perçu d'un très bon œil. Vos choix de conquête ne sont, d'ailleurs, pas toujours très judicieux. Voyez-vous à quoi je fais allusion? Peut-être serait-ce temps de vous imposer quelques limites, si cette famille compte à vos yeux, peut être devriez-vous ignorer l'appel de la chair qui semble être très fort en vous...
Code:
[center]
<font style="font-size:20px;font-family:times;line-height:0.5;font-style:italic;font-weight:bold;">prenez un siège et ouvrez avec prudence ..</font>[/center]
<blockquote>
[quote][color=#cc0000]Comment résister à l'appel de la chair? Est-ce un instinct primitif, un besoin inexplicable, implacable à tel point que l'on ne saurait y résister? Peut être êtes-vous en mesure de nous éclairer [b]Jace Basinger[/b]. Vous qui batifolez à tout va, vous qui ne souffrez aucune limite. Jalousé, enviable, parfois détestable, votre attitude n'est pas toujours perçu d'un très bon œil. Vos choix de conquête ne sont, d'ailleurs, pas toujours très judicieux. Voyez-vous à quoi je fais allusion? Peut-être serait-ce temps de vous imposer quelques limites, si cette famille compte à vos yeux, peut être devriez-vous ignorer l'appel de la chair qui semble être très fort en vous...[/color][/quote]
</blockquote>



prenez un siège et ouvrez avec prudence ..

Citation :
Il y a des vérités douloureuses, des vérités que l'on peine à s'avouer à soi-même. Pourtant n'est-ce pas là, la base de toute éducation. « Tu ne dois jamais mentir! » Oui, et la base même de tout relation en soit. Pourtant, vous vous fichez pas mal d'inventer toute une histoire, de vous raconter presque une vie qui n'est pas la votre. Dissimuler vos souffrances en parvenant à en créer de nouvelles. S'inquiéter pour vous plutôt que de vous plaindre. Est-ce là votre raison? Est-ce là vos motivations Joe Kidder, la vérité était bien trop honteuse, vous vous refusiez à vous l'avouer et voir vos amis vous regarder avec pitié? Mais est-ce vraiment réussit? Avez-vous, vous-même tourné la page?
Code:
[center]
<font style="font-size:20px;font-family:times;line-height:0.5;font-style:italic;font-weight:bold;">prenez un siège et ouvrez avec prudence ..</font>[/center]
<blockquote>
[quote][color=#cc0000]Il y a des vérités douloureuses, des vérités que l'on peine à s'avouer à soi-même. Pourtant n'est-ce pas là, la base de toute éducation. « Tu ne dois jamais mentir! » Oui, et la base même de tout relation en soit. Pourtant, vous vous fichez pas mal d'inventer toute une histoire, de vous raconter presque une vie qui n'est pas la votre. Dissimuler vos souffrances en parvenant à en créer de nouvelles. S'inquiéter pour vous plutôt que de vous plaindre. Est-ce là votre raison? Est-ce là vos motivations [b]Joe Kidder[/b], la vérité était bien trop honteuse, vous vous refusiez à vous l'avouer et voir vos amis vous regarder avec pitié? Mais est-ce vraiment réussit? Avez-vous, vous-même tourné la page?[/color][/quote]
</blockquote>




prenez un siège et ouvrez avec prudence ..

Citation :
Ah le destin. Qu'est-ce que le destin? Un bien grand mot n'est-il pas? Que représente-t-il après tout? Un chemin tout tracé par une divinité invisible, par un pouvoir supérieur? Ou plus simplement les espoirs qu'une famille laisse poser lourdement sur les épaules de ses précieux bambins. Nous souhaiterions tous voir notre progéniture réussir, atteindre tout ses objectifs, être heureux. Mais tout les parents n'ont pas ce genre d'espoir n'est-ce pas? Certains ont des responsabilités bien plus grandes, certains représentent des enjeux bien plus grands alors qu'ils n'étaient qu'à l'état de fœtus. Vous n'avez jamais eut le choix. Et si tout avait été différent, si Elle avait était différente, seriez-vous ici? Qu'en serait-il de vous Nash Strangward
Code:
[center]
<font style="font-size:20px;font-family:times;line-height:0.5;font-style:italic;font-weight:bold;">prenez un siège et ouvrez avec prudence ..</font>[/center]
<blockquote>
[quote][color=#cc0000]Ah le destin. Qu'est-ce que le destin? Un bien grand mot n'est-il pas? Que représente-t-il après tout? Un chemin tout tracé par une divinité invisible, par un pouvoir supérieur? Ou plus simplement les espoirs qu'une famille laisse poser lourdement sur les épaules de ses précieux bambins. Nous souhaiterions tous voir notre progéniture réussir, atteindre tout ses objectifs, être heureux. Mais tout les parents n'ont pas ce genre d'espoir n'est-ce pas? Certains ont des responsabilités bien plus grandes, certains représentent des enjeux bien plus grands alors qu'ils n'étaient qu'à l'état de fœtus. Vous n'avez jamais eut le choix. Et si tout avait été différent, si Elle avait était différente, seriez-vous ici? Qu'en serait-il de vous [b]Nash Strangward[/b][/color][/quote]
</blockquote>



prenez un siège et ouvrez avec prudence ..

Citation :
Ah le destin. Qu'est-ce que le destin? Un bien grand mot n'est-il pas? Que représente-t-il après tout? Un chemin tout tracé par une divinité invisible, par un pouvoir supérieur? Ou plus simplement les espoirs qu'une famille laisse poser lourdement sur les épaules de ses précieux bambins. Nous souhaiterions tous voir notre progéniture réussir, atteindre tout ses objectifs, être heureux. Mais tout les parents n'ont pas ce genre d'espoir n'est-ce pas? Certains ont des responsabilités bien plus grandes, certains représentent des enjeux bien plus grands alors qu'ils n'étaient qu'à l'état de fœtus. Vous n'avez jamais eut le choix. Et si tout avait été différent, si Elle avait était différente, seriez-vous ici? Qu'en serait-il de vous Katarina Strangward
Code:
[center]
<font style="font-size:20px;font-family:times;line-height:0.5;font-style:italic;font-weight:bold;">prenez un siège et ouvrez avec prudence ..</font>[/center]
<blockquote>
[quote][color=#cc0000]Ah le destin. Qu'est-ce que le destin? Un bien grand mot n'est-il pas? Que représente-t-il après tout? Un chemin tout tracé par une divinité invisible, par un pouvoir supérieur? Ou plus simplement les espoirs qu'une famille laisse poser lourdement sur les épaules de ses précieux bambins. Nous souhaiterions tous voir notre progéniture réussir, atteindre tout ses objectifs, être heureux. Mais tout les parents n'ont pas ce genre d'espoir n'est-ce pas? Certains ont des responsabilités bien plus grandes, certains représentent des enjeux bien plus grands alors qu'ils n'étaient qu'à l'état de fœtus. Vous n'avez jamais eut le choix. Et si tout avait été différent, si Elle avait était différente, seriez-vous ici? Qu'en serait-il de vous [b]Katarina Strangward[/b][/color][/quote]
</blockquote>



prenez un siège et ouvrez avec prudence ..

Citation :
La vie est faites de choix. Des décisions plus ou moins difficiles, des chemins différents et vous vous demandez à chaque fois, et si j'avais choisis l'autre voie? Oui, ce jour là n'était-ce pas ce que vous vous êtes demandé Ruth Woodsen? Ne vous êtes vous pas questionné sur le bon sens de ce premier choix. Après tout, si vous regrettez à présent ce n'est que par ricochet. Et oui, si votre premier choix eut été différent, vous n'auriez pas eu à faire un tel sacrifice, cela ne vous hanterait pas à présent, ni ne vous empêcherait de dormir. Mais lorsque vous passer par le parc et que vous voyez une famille heureuse s'échangeant un ballon, ne souhaiteriez-vous pas revenir en arrière?
Code:
[center]
<font style="font-size:20px;font-family:times;line-height:0.5;font-style:italic;font-weight:bold;">prenez un siège et ouvrez avec prudence ..</font>[/center]
<blockquote>
[quote][color=#cc0000]La vie est faites de choix. Des décisions plus ou moins difficiles, des chemins différents et vous vous demandez à chaque fois, et si j'avais choisis l'autre voie? Oui, ce jour là n'était-ce pas ce que vous vous êtes demandé [b]Ruth Woodsen[/b]? Ne vous êtes vous pas questionné sur le bon sens de ce premier choix. Après tout, si vous regrettez à présent ce n'est que par ricochet. Et oui, si votre premier choix eut été différent, vous n'auriez pas eu à faire un tel sacrifice, cela ne vous hanterait pas à présent, ni ne vous empêcherait de dormir. Mais lorsque vous passer par le parc et que vous voyez une famille heureuse s'échangeant un ballon, ne souhaiteriez-vous pas revenir en arrière?[/color][/quote]
</blockquote>



prenez un siège et ouvrez avec prudence ..

Citation :
Le nom de Donovan Price évoque-t-il quelque chose pour vous cher Remus Winston? De mon côté, j'ai un souvenir très vivace associé à ce nom. Ah que le monde du spectacle est dure. Ce n'est pas vous qui direz le contraire, j'en suis sûr. Mais ne jugeons pas trop vite, après tout, des boulots alimentaires ont en a tous eut, cumuler des ménages, des services dans un restaurant parfois peu ragoutant. Garder des mômes braillards et insupportables ou promener les chiens de la riche et jolie pimbêche qui vous toise du regard. Peut être que si elle vous voyez dans ce tout autre projet, elle vous verrez autrement. Qui sait? Peut être ne serait-elle pas là seule non plus....
Code:
[center]
<font style="font-size:20px;font-family:times;line-height:0.5;font-style:italic;font-weight:bold;">prenez un siège et ouvrez avec prudence ..</font>[/center]
<blockquote>
[quote][color=#cc0000]Le nom de Donovan Price évoque-t-il quelque chose pour vous cher [b]Remus Winston[/b]? De mon côté, j'ai un souvenir très vivace associé à ce nom. Ah que le monde du spectacle est dure. Ce n'est pas vous qui direz le contraire, j'en suis sûr. Mais ne jugeons pas trop vite, après tout, des boulots alimentaires ont en a tous eut, cumuler des ménages, des services dans un restaurant parfois peu ragoutant. Garder des mômes braillards et insupportables ou promener les chiens de la riche et jolie pimbêche qui vous toise du regard. Peut être que si elle vous voyez dans ce tout autre projet, elle vous verrez autrement. Qui sait? Peut être ne serait-elle pas là seule non plus....[/color][/quote]
</blockquote>



prenez un siège et ouvrez avec prudence ..

Citation :
La vie et ses impondérables, ses imprévus, son ironie du sort. La vie aime se jouer de nous, n'ai-je pas raison? C'est dans ces moments là, lorsque la maturité de l'âge nous permet d'avoir du recul sur nos expériences passés, mais aussi d'envisager l'avenir, faire des plans plus grand que soit. Se plaire à rêver à mieux, réaliser que tout est possible du moment que l'on y met les forces nécessaires. C'est lorsque vous avez les cartes en main, que vous avez comprit les règles du jeu, que le sablier s'inverse. Le temps.. On pense à tord avoir toujours le temps, n'est-ce pas Shilan Gozlan? Le temps de dire à ce que l'on aime ce que l'on ressent, le temps de grandir, le temps de vieillir. Le temps de vivre. Mais nous avons tous une épée de Damoclès au dessus de la tête, certaines plus menaçantes que d'autres.
Code:
[center]
<font style="font-size:20px;font-family:times;line-height:0.5;font-style:italic;font-weight:bold;">prenez un siège et ouvrez avec prudence ..</font>[/center]
<blockquote>
[quote][color=#cc0000]La vie et ses impondérables, ses imprévus, son ironie du sort. La vie aime se jouer de nous, n'ai-je pas raison? C'est dans ces moments là, lorsque la maturité de l'âge nous permet d'avoir du recul sur nos expériences passés, mais aussi d'envisager l'avenir, faire des plans plus grand que soit. Se plaire à rêver à mieux, réaliser que tout est possible du moment que l'on y met les forces nécessaires. C'est lorsque vous avez les cartes en main, que vous avez comprit les règles du jeu, que le sablier s'inverse. Le temps.. On pense à tord avoir toujours le temps, n'est-ce pas [b]Shilan Gozlan[/b]? Le temps de dire à ce que l'on aime ce que l'on ressent, le temps de grandir, le temps de vieillir. Le temps de vivre. Mais nous avons tous une épée de Damoclès au dessus de la tête, certaines plus menaçantes que d'autres.[/color][/quote]
</blockquote>




prenez un siège et ouvrez avec prudence ..

Citation :
Quel enfant n'a pas volé un bonbon à la supérette, une barre chocolatée à la station essence, $1 dans le porte-monnaie de maman, une clope à papa ou le dernier pull trop canon à sa sœur aînée? On a tous nos petits vices, nos petites erreurs de jeunesses, rien de bien méchant, peut être agaçant, mais ni préjudiciable, ni dommageable. Les expériences forgent le caractère parait-il, alors une engueulade ou plusieurs, la honte d'affronter le propriétaire du magasin, est-ce réellement si dramatique une fois à l'âge adulte. Non! On apprends de ses erreurs. Néanmoins certaines erreurs nous hantent, demeurent vivaces dans nos pires cauchemars. Certaines erreurs ne sont pas innocentes. Voyez-vous de quoi je parle Wanda Marques? Vous ne pouvez plus vous dissimuler derrière les jupes de maman à présent, je sais qui vous êtes, et bientôt, lui aussi le saura..
Code:
[center]
<font style="font-size:20px;font-family:times;line-height:0.5;font-style:italic;font-weight:bold;">prenez un siège et ouvrez avec prudence ..</font>[/center]
<blockquote>
[quote][color=#cc0000]Quel enfant n'a pas volé un bonbon à la supérette, une barre chocolatée à la station essence, $1 dans le porte-monnaie de maman, une clope à papa ou le dernier pull trop canon à sa sœur aînée? On a tous nos petits vices, nos petites erreurs de jeunesses, rien de bien méchant, peut être agaçant, mais ni préjudiciable, ni dommageable. Les expériences forgent le caractère parait-il, alors une engueulade ou plusieurs, la honte d'affronter le propriétaire du magasin, est-ce réellement si dramatique une fois à l'âge adulte. Non! On apprends de ses erreurs. Néanmoins certaines erreurs nous hantent, demeurent vivaces dans nos pires cauchemars. Certaines erreurs ne sont pas innocentes. Voyez-vous de quoi je parle [b]Wanda Marques[/b]? Vous ne pouvez plus vous dissimuler derrière les jupes de maman à présent, je sais qui vous êtes, et bientôt, lui aussi le saura..[/color][/quote]
</blockquote>

_________________

She is the most (complicated) person I’ve ever met. She’ll be the most (impossible) person to ever forget.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Livia
she's hell on heels.
avatar

Messages : 274
Date d'inscription : 05/09/2011

MessageSujet: Re: TEST   Lun 27 Juil - 13:20



Parfois Abel Corcoran ne comprenait pas ses voisins, il avait une affection toute particulière pour ses semblables, et pour ses hommes et ses femmes qui bataillaient à survivre dans ce quartier. La vie était un champ de bataille, il avait vu les ravages de la guerre, mais savait de son expérience, que la vie elle-même était une guerre en soit, qu'on y avait nos blessures, nos cadavres, nos regrets et surtout nos secrets. Toutefois, l'ancien soldat ne comprenait pas ce besoin presque compulsif de bavasser sur le compte de son voisin. C'était d'un égoïsme et d'une telle méchanceté gratuite. Pourquoi s'entêter à fouiner dans la vie des autres, n'ont-ils pas assez de problèmes dans leur propre vie? Cela faisait déjà plusieurs semaines qu'Abel Corcoran entendait les mêmes rumeurs, les mêmes noms s'élever des chuchotis à peine discrets. Ses cours étaient de plus en plus bruyant et il peinait à garder son calme lorsqu'il entendait les racontars se propager comme une traînée de poudre. Il en venait à regretter l'armée, lui qui était pourtant si heureux auprès de sa famille, avait vu sa femme tomber dans le piège des ragots. Oui, on n'y échappait pas, pas même chez soi..

Mercredi 27 juillet 2016, à 10h32, cours de cuisine.
« Plus j'y pense et moins ce Maire me semble sympathique. Je pense qu'il cache bien plus que des parents au passé douteux. Peut être aurions-nous dû voter pour cette petite blonde, Odair je crois.. » lança Basil Lane, tout en surveillant sa pâte à gâteau au four. Ce qui ne manqua pas d'interpeller Alfie Rogers, qui lui, se débattait toujours avec son mixeur. « Elle a fait de la prison juste après, et on l'a disait instable psychologiquement. Si vous voulez mon avis, il devrait être remplacé par son adjoint. » Rose Faraday en eut le regard presque pétillant à cette idée. Depuis quelques temps, l'adjoint au Maire commençait à s'imposer comme la solution miracle, le bandage idéale pour colmater la fuite à la mairie. « Irving Stevenson, oui, je pense que oui, il serait idéal à ce poste. Après tout, il n'était pas du métier et s'est vite imposé. Je pense qu'il a ce qu'il faut. Oui. » Mais était-ce si simple de se faire une petite place à Miami, lorsque à Ocean Grove on ne cessait de répandre plus de rumeurs? « Moui, je pense qu'il se fiche bien de nous avec sa jolie petite-amie à son bras. C'est un arriviste ambitieux et ça pue le coup de pub à des kilomètres, peut-être est-il même à l'origine des rumeurs sur le Maire. » Marcus Baizen fini par s'imposer, lui qui était si discret, mais ce fut plus fort que lui, quelque chose ne lui revenait pas chez cet homme là. « Vous avez entendu parler de la disparition de la petite Redkins? Elle était très proche du Maire. Vous ne trouvez pas ça étrange qu'elle soit partie si brutalement? » chuchota Jolene Milburn comme si des micros étaient prêt à enregistrer ses propos. Cat Ortega elle, se contenta d'afficher un sourire carnassier. « Qui dit qu'elle est partie? »

La rumeur court, enfle et prend de l'ampleur, beaucoup trop. Le Maire prenait déjà ses dispositions pour régler ce qui était susceptible d'entacher sa réputation et carrière politique en plein essor. Irving lui, restait silencieux, poli et courtois, il n'ignorait pas les rumeurs circulant sur son compte, se contentait simplement de les ignorer, sachant que c'était le lot de toute figure publique. L'avenir du Maire était incertain, le fauteuil à la mairie semble se libérer tandis qu'une personne paraît s'en rapprocher de plus en plus..



_________________

She is the most (complicated) person I’ve ever met. She’ll be the most (impossible) person to ever forget.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Livia
she's hell on heels.
avatar

Messages : 274
Date d'inscription : 05/09/2011

MessageSujet: Re: TEST   Mar 28 Juil - 20:34



keep calm it's summer.


La chaleur enveloppait Miami de son voile moite. Les rayons du soleil brûlaient le sable fin dès les premières heures de l'aube, tandis que l'eau azur de Floride accueillait déjà un grand nombre de touristes. La saison estivale était lancée depuis des semaines, et pourtant ce ne fut que mi-juillet, que ces camions commencèrent à arriver et s'installer sur le bord de plage. Des petits cabanons se montaient, des lumières clignotaient, et l'enseigne s'élevait déjà à l'entrée de la plage. Nul doute, la fête foraine s'était installée à Miami pour l'été. Les odeurs de barbe à papa et de pommes d'amours s'élevaient déjà dans l'air, des rires animaient le parcours et des cris raisonnaient aux abords des manèges à sensations. Tout y était, de la simple pêche aux canards, jusqu'au train fantôme, en passant par la traditionnelle grande roue. Des mètres et des mètres d'attractions estivales, les pieds dans le sable, une friandise à la main, un chapeau sur la tête pour se prémunir du soleil. Cette fête foraine vous accompagnera tout l'été, de 9h30 jusqu'à 2h du matin. Venez vous amusez, vous créer de nouveaux souvenirs, gagner une peluche géante pour votre petite amie, profitez des glaces à l'italienne et autres spécialités gourmandes. Baladez vous autour des cabanons, dégotez un nouveau maillot, la fouta que votre amie n'a pas, le ballon qui fera sourire votre fils, ou le matelas gonflable qui vous accompagnera lors de vos moments de détentes. Profitez, c'est l'été …


HJ : Le TC est ouvert dès maintenant et pour une durée indéterminée. Vous aurez néanmoins largement le temps de participer. Souvenez-vous que des posts courts sont toujours à privilégier dans les topic commun pour faciliter l'avancée de celui-ci. Amusez-vous bien.

_________________

She is the most (complicated) person I’ve ever met. She’ll be the most (impossible) person to ever forget.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Livia
she's hell on heels.
avatar

Messages : 274
Date d'inscription : 05/09/2011

MessageSujet: Re: TEST   Dim 6 Sep - 13:40



« Vous avez noté les noms et coordonnés de chacun, vous n'avez oublié personne? » questionna l'inspecteur, fébrile, la nervosité à l'origine des tremblements de sa voix. D'ordinaire si calme, si serein, il ne laissait rien paraître. Des années d'expérience sans doute, forgé par toutes les horreurs qu'il avait vu avec les années. À la criminelle depuis plus de vingt ans, il en avait vu de toutes les couleurs. Des tueurs en série, des fratricides, des infanticides effroyables, rien ne lui avait été épargné. Et ce visage glacial, ces mains fermes et précises, ne faisaient que dissimuler des années de cauchemars, de nombreuses bouteilles de scotch enfilées le soir après une journée éprouvante. Et cette fois-ci, voilà que l'on s'en prenait aux siens?
« Oui patron. » lança Santos Ramirez, ne cachant pas son inquiétude comme savait le faire son aîné.
« Alors en route! »
En un rien de temps, la demeure de Jolene Milburn se vida. En un claquement de doigts, les forces de l'ordre disparurent emportant avec eux le bruit assourdissant des sirènes. Le calme s'installa alors dans la maison. Tous se regardèrent, inquiet, incrédule. Eux aussi n'avaient pas été épargnés, eux aussi en avaient vu de toutes les couleurs au fil des années. Dans leur vie personnelle ou à cause d'Ocean Grove, ce quartier si étrangement porteur de malheurs.
« Je dois y aller. » s'exclama Cole O'Connor, sans pour autant s'adresser à qui que ce soit en particulier. Inspecteur à la criminelle, toutes les fibres de son corps lui intimèrent de se rendre au commissariat. Et il ne fut pas le seul, poussés par la curiosité, par l'inquiétude, bon nombre d'invités ne purent s'empêcher de se précipiter sur les lieux du drame. Ou comme Adriel Lamontagne, qui en venait à se demander si sa place n'était pas là bas, avec ses hommes.


Samedi 30 Janvier 2016 (Flash Back).
Un silence pesant avait envahi la pièce. Sinistre, les murs épais semblaient se rapprocher à mesure que le témoin parcourait l'étroite pièce du regard. Il s'y attendait, mais n'aimait pas se retrouver dans une salle d'interrogatoire comme un vulgaire criminel. « Comme je vous l'ai dis Messieurs, mon père était un homme puissant, sa fortune faisait des envieux, de nombreux envieux dans le quartier. Difficile d'établir une liste d'ennemis. » Joshua Weston, le fils du défunt, la nervosité masquée par le sourire arrogant du petit héritier pourri gâté. Tentant de garder l'apparence du fils simple, il affichait sa réussite personnelle comme désireux de se défaire de l'ombre bien trop imposante du paternel. Et s'il semblait confiant, le tic nerveux poussant sa jambe gauche à s'agiter au rythme accéléré des battements de son cœur, trahissait son malaise.
« Où étiez-vous le soir du meurtre Mr Weston? » L'inspecteur se fichait pas mal des apparences, de la Rolex à son poignet, de la chemise équivalent sans doute à deux mois entiers de salaire pour un petit fonctionnaire. La loi, la justice, il avait juré, il y a bien longtemps de protéger et servir, et en dépit des années, il n'avait jamais oublié sa promesse. « Chez moi, je regardais la télévision. » Un alibi qui avait cessé de faire effet avec l'apparition du replay et compagnie, comment croire aux détails d'un programme télé lorsque l'on pouvait le revoir plus tard très facilement? « Quelqu'un pour le prouver? » Joshua Weston se mit alors à jouer avec son alliance sans même y faire attention, un rictus nerveux déforma son visage une fraction de seconde. Une seconde à peine, mais qui ne passa pas inaperçu aux yeux de l'inspecteur. « Malheureusement non. Ma femme est en congés dans de la famille, près de Sacramento. » Le jeune Ramirez griffonna sur son petit calepin noir avant d'être interrogé à son tour. « Je ne suis pas soupçonné du meurtre de mon père tout de même? »


Retour au présent.
Un périmètre de sécurité avait été placé, écartant un maximum les civils des lieux de l'incendie. Mais malgré l'heure tardive, tout le quartier était descendu dans les rues, le regard empli d'effroi alors que la police venait d'être la cible d'un incendie criminel. Un sentiment d'insécurité secoua l'échine des habitants. De nombreuses voitures de police arrivèrent sur les lieux, ignorant le périmètre mit en place par les pompiers s'activant sur place depuis déjà plusieurs minutes.
« Reculez s'il vous plaît. » demanda poliment le chef de la brigade d'intervention sur place, repoussant de toute sa hauteur les nombreux lieutenants, inspecteurs et autres membres de la police sur place. À contre cœur, impuissants, loin de leur champ d'expertise, ils étaient conscients qu'il était mieux d'obtempérer et de laisser les pompiers faire leur travail.
« Dites moi tout ce que vous savez. » L'inspecteur masquait à peine sa panique, alors qu'il suppliait du regard son confrère. Ce dernier venait de souffler un ordre à travers sa radio, avant de se retourner vers son collègue et ami.
« D'après les témoins, le feu s'est déclaré il y a quarante minutes environ. Quelques personnes ont réussis à sortir à temps. Mais beaucoup de vos hommes sont encore piégés à l'intérieur. » L'inspecteur poussa un long soupire, ce à quoi le chef de la brigade d'intervention répondit par une main amicale sur son épaule. « Mes hommes font de leur mieux. » deux pompiers venaient justement de sortir du brasier, trois hommes les accompagnaient, toussant, noirs de suie. L'un d'eux était appuyé sur la carrure frêle de l'un des deux pompiers. Georgie Moroe soutenait le jeune stagiaire de toutes ses forces, l'accompagnant vers l'une des nombreuses ambulances sur place, laissant le soin à son collègue et ami, Milo Wayland, de s'occuper du gamin à bout de force.
Les forces de l'ordre observait le va et vient des pompiers, pas le temps de prendre la moindre pause, pas le temps de se plaindre ni de reprendre leur souffle, dès qu'une victime était sortie du bâtiment, ils retournaient à l'intérieur sans se poser de question.
Toutefois, dans l'esprit de l'inspecteur, une question demeurait belle et bien en suspend. « Vous avez retrouvé un corps. » Le chef acquiesça d'un mouvement de tête, avant de lancer un regard en direction d'un sac mortuaire quelques mètres plus loin. Lui et le jeune Ramirez filèrent le plus rapidement possible dans sa direction essayant de ne pas gêner les pompiers et ambulanciers sur place. Un genou à terre, l'inspecteur ouvrit la housse, dévoilant le corps carbonisé d'une femme en ce qui semblait être les reste d'une tenue de civil. À peine reconnaissable, c'est l'alliance suspendu à une chaîne autour de son cou qui attira son attention. « Kathy & Joshua Weston. » il déposa l'anneau qu'il tenait à l'aide d'un crayon, dans une pochette que lui tendait son coéquipier. « Je crois que Kathy Weston n'a pas passé ses vacances bien loin... »


Lundi 22 Février 2016, 09h38.
« Je vous jure que ça s'est passé comme ça. » Certifia Jane Roezl, les bras croisés contre sa poitrine, un peu boudeuse et bougonne de voir le jeune lieutenant face à elle, mettre en doute ses propos. « Vous dites avoir vu, Ms Toledano se disputer avec le fils Weston? » la jeune femme poussa un long soupire d'exaspération. « Vous êtes idiot ou quoi, en quelle langue dois-je le répéter? Oui je les ai vu se disputer, le matin même de cette fête stupide. »

Lundi 22 Février, 18h14.
Joshua Weston ne se doutait de rien ce jour là. Comme tout les jours il vaquait à ses occupations, travaillant sur son ordinateur, rangeant des dossiers, criant sur des employés moins rentables que d'autres. Une journée ordinaire pour l'homme d'affaire, ou presque. Il comprit très vite ce qui était entrain de lui tomber dessus au moment où il entendit sonner à la porte. 'MPD' trois initiales qui eurent le dont de lui tordre l'estomac. Bien qu'il se soit levé avec une certaine appréhension ce matin là, bien qu'il ait observé tout les voisins qu'il ait pu croiser avec suspicion, il décida d'ignorer ce que continuait de lui hurler ses tripes. Peut être aurait-il prit d'autres précautions s'il avait su..
Le lieutenant Ramirez lui balança un mandat de perquisition à la figure, un sourire carnassier pour seule réponse aux interrogations du fils Weston. De nombreux officiers se déployèrent dans la maison, prenant d'assaut tiroirs, penderies, placards et autres cartons. Fouillant, retournant la demeure avec une ferveur non dissimulée. Après l'incendie du commissariat, la police de Miami avait soudain prit cette affaire plus personnellement, plus à cœur. Joshua s'en aperçu bien vite, lorsqu'il vit des regards plein de haine se pencher sur lui, lorsqu'un officier le bouscula sans même feindre une maladresse. L'incendie avait changé la donne...
« Regardez ça. » Un jeune officier s'approcha de l'inspecteur et de son coéquipier, leur tendant un paquet de photos. Tout deux se penchèrent sur celles-ci. Margot Weston était au centre de chacune d'entre elles, un vrai roman photo, des clichés prit à l'insu de cette dernière. Dehors à faire ses courses, à rejoindre une amie pour déjeuner, à se rendre chez sa manucure, ou encore chez elle. Et les photos étaient de plus en plus privées et malsaines. Ce à quoi vinrent rapidement s'ajouter des lettres, le destinataire était une fois de plus la jeune épouse Weston. Des lettres d'amour enflammées, ouvertes et vraisemblablement retournées par la principale intéressée.
« Vous nous expliquez ceci?! » fit l'inspecteur en lui montrant, une lettre, puis deux, et une photo et encore une autre. « Inspecteur! » l'interrompit le jeune Ramirez jusque là au téléphone. « Le médecin légiste à retrouver des traces d'ADN sous les ongles de Ms Toledano. Celui de Joshua Weston. » fit-elle en regard l'intéressé avec la même colère que celle ressentit par tout les officiers.
« Joshua Weston, vous êtes en état d'arrestation .. »


Mardi 23 Février, 03h48.
« Pourquoi avoir tué Ms Toledano? » Joshua resta muet, ignorant même les deux hommes face à lui, observant le mur à sa gauche. Comprenant petit à petit que les murs se resserraient bel et bien sur lui cette fois-ci.
Les mains de l'inspecteur s'abattirent sur la table violemment sortant le fils Weston de ses rêveries.
« Vous ne comprenez rien. » Siffla-t-il entre ses dents, bien décidé à gagner du temps.
« Vous voulez savoir ce que j'ai compris? » Le jeune Ramirez déposa les pièces à conviction devant le suspect. Les lettres, les photos de sa belle-mère prise à son insu.. L'inspecteur enchaîna alors. « Je crois que vous êtes tombé amoureux de votre belle-mère, vous avez tout tenté pour la séduire, mais rien n'y faisait, elle vous rejetait encore et encore. Mais délirant, vous vous imaginiez vivre une histoire d'amour en secret avec cette femme, à cela s'opposait deux personnes. Votre père et votre femme. Allant plus loin dans le délire, vous avez tué de sang froid Ms Toledano parce qu'elle avait commencé à comprendre, parce qu'elle connaissait l'existence des lettres. Vous l'avez tué et dans la précipitation vous avez dissimulé son corps dans le garage de Ms Milburn. Mais vous n'aviez pas réfléchit à tout, vous êtes donc resté à la soirée, dissimulant des preuves à droite à gauche pour gagner du temps. Conscient que vous deviez faire vite, que l'étau se resserrait, vous deviez ensuite vous débarrasser du corps de votre pauvre femme. Un incendie.. Trois meurtres, des blessés, tout cela pour une femme qui ne vous aime pas.. »
« ELLE M'AIME! » protesta-t-il. Un sourire malveillant étira les lèvres de l'inspecteur, sans un regard vers le suspect, il se dirigea vers la porte. « Récupère ses aveux! C'est fini pour vous Weston. »



_________________

She is the most (complicated) person I’ve ever met. She’ll be the most (impossible) person to ever forget.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pomeline

avatar

Messages : 6
Date d'inscription : 31/08/2015

MessageSujet: Re: TEST   Lun 7 Sep - 14:59


La rumeur avait longuement enflée. Tel un secret de polichinelle qu'il ne fallait surtout pas dévoiler, mais qui était là, retenu au bout de certaines lèvres : le siège du maire était vide. Déjà les regards s'étaient interpellés, comme pour jauger cette situation délicate dans laquelle tout le monde se trouvait. Mais où diable était passé Dagher Nystrand ? Car ce n'était ni un rendez-vous, ni un événement officiel qui expliquait ce siège vide, pas même une situation personnelle urgente. Ou, peut-être bien ? Les questions tournoyaient dans les esprits et les affabulations ne cessaient d'envahir la mairie. Abel Corcoran était officiellement à bout. Ce quartier avait réussi à l'user bien plus que les guerres qui l'avaient obligé à parcourir le monde. Ce retraité de l'armée n'avait pas imaginé un seul instant toute la folie qui pouvait parcourir les habitants d'une si paisible ville. Mais... lui-même commença à douter... n'y avait-il pas quelque chose d'étrange dans cette soudaine disparition... et... que se passait-il réellement à Ocean Grove ?

Vendredi 5 septembre 2016, à 08H27, cours de Tai Chi dans le Greynolds Park.
Le cours avait été plus que compliqué ce jour-là. Un épais brouhaha avait eu du mal à se dissiper et les chuchotis indiscrets durant l'heure avait réussi à échauder les esprits pour de bon. Un certain malaise avait gagné les pratiquants et, au final, ce moment de détente s'était transformé en calvaire intempestif. « Irving l'a remplacé. » annonça Odelia alors qu'elle se mêlait d'une conversation un brin houleuse etre Meera et Mina. Toutes deux observèrent un instant la brune tandis que d'autres personnes commençaient à remballer leurs affaires tout en maugréant. « Oui, et alors ? » questionna Meera - visiblement peu intéressée par les affaires politiques de la ville. « Oh, vous ne parliez pas de la disparition subite du maire, qui a laissé sa place à son adjoint sans même nous fournir une explication, c'est ça ? » reprit Odelia tout en croisant les bras sous sa poitrine. Mina fronça les sourcils, visiblement plus concernée que son acolyte. « Vous croyez que c'est son passé douteux qui l'a fait fuir ? Enfin.. j'ai entendu dire qu'Emrys avait disparu peu avant lui, vous croyez que ça a quelque chose à voir ? » chuchota-t-elle sous le regard de plusieurs autres membres du cours, tout aussi intéressé par le mystère qui s'était installée à la tête de leur quartier. « Vous savez quoi ? Qu'il parte avec sa petite jeunette, qu'il se la tape s'il le veut, moi je m'en fiche. » clama Meera tout en récupérant son sac avant de tourner les talons. Plusieurs eurent la même réaction et offrirent une grimace à son dos. « Donc, Irving Stevenson est notre nouveau maire ? » - « J'imagine que oui, en tout cas il est charmant sur ce petit fauteuil. »


Dagher Nystrand n'était plus là. Un constat que tout le monde avait fait depuis un petit moment déjà. Les rumeurs continuaient de circuler concernant son absence mais, désormais, c'était tout autre chose qui intéressait les habitants : son remplaçant. Irving Stevenson avait pris sa place en grande pompe. Ce séduisant trentenaire avait su inspirer les habitants avec une facilité déconcertante, si bien qu'il semblait presque normal que cette place lui revienne de droit. Mais échapperait-il lui aussi à la folie qui guettait Ocean Grove ? Aux questions que tout le monde se posait ? Et à la malédiction qui régnait sur ce siège ?

_________________

— i was in darkness so darkness i became


Dernière édition par Pomeline le Jeu 15 Oct - 16:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Livia
she's hell on heels.
avatar

Messages : 274
Date d'inscription : 05/09/2011

MessageSujet: Re: TEST   Sam 12 Sep - 15:15


Now on Filthy Secret
we're back, with a new season !

Le mot compétition a un sens différent pour chaque personne. En banlieue cela signifie être au même niveau que son voisin. Dans Ocean Grove, cela signifie être à la hauteur de Shilan Gozlan. Tout le monde savait que Shilan avait la plus belle pelouse du quartier et personne ne rivalisait avec elle sur ce terrain. Personne, à part Maggie Grey dont la pelouse était bien pâle en comparaison. Elle avait beau la tondre minutieusement, l'arroser avec amour, lui administrer généreusement toutes sortes d'engrais, l'herbe était toujours plus verte de l'autre côté de la clôture.
Oui, Mlle Grey venait de découvrir la première règle de la compétition : pour gagner, il faut vraiment en avoir envie. La compétition a une signification différente suivant les gens. Mais qu'il s'agisse de rivalité amicale ou d'un combat sans merci, le résultat est le même : il y a des vainqueurs et des perdants. L'important est de savoir dans quelle bataille on peut s'engager parce que... Voyez-vous, chaque victoire a un prix...

« Je ne l'ai jamais beaucoup aimé vous savez. J'ai toujours su qu'il cachait quelque chose.. »
« Vous savez ce qu'on raconte sur ses parents?  »
« On ne parle que de ça! Qu'on s'occupe de ces bourges dans leur quartier minable, et nous alors? »
« Des meurtres il y en a tout les jours ici, mais bien sur, tout ce qu'on entend c'est 'Ocean Grove par-ci, Ocean Grove par-là' .. Le Maire s'en fiche pas mal. »
« Il nous en avait promit des choses.. au lieu de cela il se tire comme un voleur. »

Kristen Svensson siffla de mécontentement avant de balancer la télécommande de la télévision dans le fauteuil voisin. « Balivernes! » adressa-t-il à sa télé avec un certain dédain. Impossible de savoir s'il ne parlait pas aux nombreuses voix dans sa tête. Toutefois, depuis le départ du Maire de nombreuses questions restaient en suspend, des doutes venaient à naître dans l'esprit de ses électeurs et, autrefois, nombreux soutiens. Les langues quant à elles, se déliaient ne faisant qu'entacher un peu plus la réputation d'un Maire qui fut un jour l'espoir de Miami..


Little Havana le 13 septembre 2016.
Jamais un tel vacarme n'avait un jour envahi la Little Havana. Le quartier hispanique n'était pourtant pas réputé pour son calme. Mais aujourd'hui, ce n'était pas de l'ambiance que l'on parlerait, pas non plus des plats locaux, on oublierait pour un temps la sombre réputation de ce vendeur de cigares cubains. Aujourd'hui à la Little Havana on ne parlerait pas seulement espagnol, le quartier ne se renfermerait pas sur sa propre culture. Aujourd'hui, ce quartier allait être la voix de toute la ville.. Plusieurs pancartes s'élevaient, si certains brandissaient des slogans tous révélateur de leur opinion assez médiocre concernant le Maire. D'autres n'étaient que de simples photographies de ce cher Dagher, barrées, raturées. Si Ocean Grove était scandalisé, agité par les révélations concernant le scandinave et son départ précipité, les quartiers plus défavorisés, eux, se sentaient abandonnés. Les drames de cette banlieue attiraient l'attention loin de ceux qui en avaient peut être vraiment besoin. Aujourd'hui, la population descendait dans les rues pour crier leur mécontentement, attendant une réponse tardant à venir ..

Oui, Dagher Nystrand avait cru avoir gagné, que ce fauteuil serait sien jusqu'à la fin de son mandant. Or, les voix des mécontents s'élevaient et tandis qu'il sillonnait les routes à la recherche de réponses essentielles, un homme, Irving Stevenson, continuait son ascension en toute discrétion ou presque …



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pomeline

avatar

Messages : 6
Date d'inscription : 31/08/2015

MessageSujet: Re: TEST   Dim 18 Oct - 11:32



boys and girls of every age,
wouldn't you like to see something strange ?



Halloween avait toujours été l'une des fêtes les plus attendus de l'année, surtout au pays de l'Oncle Sam. Quoi de plus naturel, donc, pour Ocean Grove, de revêtir ce manteau noir orangé, accompagné de ci ou là de quelques toiles d'araignées réalistes. La magie du 31 octobre faisait vibrer les petits comme les grands. L'heure du choix du déguisement était arrivé.

Pour ne pas déroger à la règle, le quartier d'Ocean Grove et ses habitants avaient organisés une soirée hantée. Et lorsque le petit billet s'invita dans chaque boite aux lettres, tous furent plus ou moins ravis par cette perspective.

21 heure, greynolds park. bon courage.

Quoi de mieux que de revenir aux sources, pensèrent certains. Rien de plus banal, se plaignirent d'autres. Mais pourquoi diable remettre en question le peu d'originalité de cette soirée ? Le quartier était bien assez déglingué pour offrir piquants et folies en tout genre. Doucement, OG s'habilla de son plus morbide manteau. Les citrouilles firent leur apparition, les chauve souris s'invitèrent sur les perrons. Une épaisse couche de toile s'installa sur les boites aux lettres et, bientôt, plusieurs épouvantails prirent leurs aises dans les jardins. La fête la plus sinistre de l'année s'était offert son petit nid douillet dans les rues d'OG alors qu'une foule d'habitants, affublés de leur plus beaux habits d’apparats, se pressaient déjà au creux de la nuit pour se diriger vers le greynolds park. L'heure était aux réjouissances, au déguisement le plus parfait, au maquillage le mieux imprimé..

Mais... aucun d'entre eux n'avaient relevé le seau qui fut tamponné sur la lettre... un corbeau...

_________________

— i was in darkness so darkness i became
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Livia
she's hell on heels.
avatar

Messages : 274
Date d'inscription : 05/09/2011

MessageSujet: Re: TEST   Dim 22 Nov - 16:00


Bonjour à tous I love you
Comme vous pouvez le voir en titre, ce mp est là pour vous annoncer quelques petites choses concernant une mise à jour à venir. Mais avant d'y venir, nous tenions à nous excuser du rythme quelque peu ralenti des intrigues et nouveautés sur le forum ces derniers temps. Le manque d'organisation et de temps (surtout de temps) ont fait que nous étions moins disponibles pour mettre en place toutes les idées que l'on pouvait avoir. Voilà pourquoi nous tenons à y remédier...
1) Cette maj sera assez longue, dû à toutes les nouveautés que nous souhaitons mettre en place sur le forum, vous allez avoir pas mal de choses à lire/regarder et faire, vous en aurez le tournis. Cette maj durera du 3 au 6 décembre. Ainsi pour ceux qui ont des examens, pas de distractions, et pour les autres, n'oubliez pas de garder vos rps de côté, vous pourrez ainsi déposer des surprises supplémentaires à la réouverture.
2) Nous allons vous demander une petite participation pour l'un de nos projets (qui restera secret jusqu'au 6 décembre). Toutefois, pour le mettre en place, nous avons besoin de vous. Nous aurions besoin de 'liens' un exemple: avec mon personnage, Georgie Moroe, puisqu'elle vie à Ocean Grove, je recherche une baby-sitter, la jeune fille qui s'est occupée d'elle lorsqu'elle était petite. Exemple tout bête, mais cela vous donne une idée. Ce sont des liens assez simples, mais prompt au développement. Pas de lien très compliqué, pas de 'nom' s'il vous plait, mais des idées pouvant servir à votre personnage (sans que cela ne le desserve non plus). Le genre d'idée que l'on propose parfois dans nos fiches et que l'on développe par la suite, en sommes. Merci d'y participer, c'est vraiment très important pour nous et surtout envoyez nous tout ça avant le 2 décembre, s'il vous plait. Préciser avec lequel de vos personnages le lien est-il écrit, et ne faite pas long ni compliqué, ce n'est pas la peine. I love you
3) Vous connaissez désormais le fameux 'texte de noël' (si ce n'est pas le cas, nous vous invitons à lire ce sujet, ou encore celui-ci). Comme tout les ans, ou presque, nous vous demandons de nous envoyer cinq lignes concernant la soirée du réveillon de votre personnage. Ce qu'il fait, avec qui il est, son état d'esprit. Cette année, petite particularité, merci d'orienter vos lignes vers des sentiments amoureux. Si votre personnage est en couple, n'hésitez pas à envoyer un petit 'texte' pour deux, voir en famille pour les familles d'OG. Ce qui est important, ce sont les sentiments, l'amour. N'oubliez pas que l'action se déroule le 24 décembre du matin aux douze coups de minuit. Ceux-ci, sont à renvoyer avant le 10 décembre.

Et enfin, durant les 4 jours où nous mettrons en place une ribambelle de surprises, nous vous proposons de relancer le sujet de FS sur Bazzart, afin que peut être, des petits nouveaux viennent nous rejoindre à la réouverture I love you
Un mp de rappel vous sera renvoyer le weekend prochain, mais plus vite vous nous renvoyez vos idées de liens et vos textes de noël, plus vite tout sera fait dans les temps I love you Guettez également la partie annonces et informations. Il est possible qu'il vous soit demandé de vous inscrire quelque part .. à voir ..
Merci à tous :**:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Livia
she's hell on heels.
avatar

Messages : 274
Date d'inscription : 05/09/2011

MessageSujet: Re: TEST   Sam 3 Sep - 6:12


what a weird weekend



◐◐◐

Combien de fois avons-nous participé à tout ces jeux et concours? Défaitistes, partant perdant dès le départ? C'est ce que ce sont dit aussi, Neri Winston, Lloyd Estaing, Merritt Patel et Matt Hollister. Partager une image quelconque sur Facebook. Remplir un formulaire le sourire en coin  « de toute façon je ne sais même pas pourquoi je le fais. » Raison sans doute, pour laquelle Neri s'est identifiée comme Pamela Trash. Donnant sa véritable adresse « juste au cas où ». Et si Neri ou plutôt, Pamela a bien faillit ne pas apprendre la bonne nouvelle, elle n'est pas la seule. Puisque Merritt a simplement envoyé balader le jeune homme au bout du fil, pensant encore qu'on cherchait à la démarcher pour des fenêtres, opérateurs mobile ou une autre sottise du même genre. Matt, lui, a tout simplement supprimé le mail sans le lire, pensant à une énième arnaque du genre : « votre iPhone 6S est disponible, rappelez nous votre adresse, votre numéro de sécurité sociale, votre numéro de carte bleu. et n'oubliez pas le cryptogramme à l'arrière, c'est important ! » Comme quoi, notre scepticisme et notre pessimisme nous empêchent parfois de voir notre chance, là sous notre nez. Ce n'est pas le cas de Lloyd, qui lui y a vu là, une occasion rêvée de prendre le large. De s'éloigner de la population, d'un monde trop bruyant et bien trop étrange à son goût. Rien n'est comme avant depuis qu'il est libre. Alors la perspective d'un weekend dans un chalet, loin de la civilisation, quoi de mieux pour retrouver un peu de calme?

En revanche, tous ignorait un détail, minuscule et insignifiant petit détail. Oh, devoir s'y rendre seul impérativement n'avait alerté personne, pas vraiment. Alors lorsqu'ils arrivèrent tous devant ce chalet perdu en pleine forêt du Michigan, tous furent surprit d'apprendre qu'ils allaient partager leur cadeau.
Adieu calme et tranquillité pour Lloyd. Adieu weekend spa, détente et farniente pour Merritt, qui prend conscience qu'il n'y a pas la moindre trace de personnel aux alentours. Et quel drame pour Neri de réaliser que la couverture réseau est lamentable et qu'il n'y a certainement pas de wifi à l'intérieur. Matt, lui, est seulement déçu. Pour une fois il se serait volontiers imaginé ici, tout un weekend avec Roxcy et n'a même pas le cœur à mater les jolies filles autour de lui.

C'est penauds et plutôt ronchons que les quatre gagnants font leur entrée dans le chalet. Plutôt spacieux, si le bois prédomine, tous sont surprit d'y découvrir une décoration contemporaine et plutôt chic. Equipements derniers cris, douche à l'italienne, baignoire balnéo, cuisine toute équipée, home cinéma. Quatre chambres spacieuses et très finement décorée. A l'extérieur, une véranda avec un agréable salon de jardin, un jacuzzi. Et la petite cabane à quelques mètres de là, n'ont rien de toilettes sèches sur lesquels avaient parié Matt et Neri. Non, au lieu de cela, les quatre gagnants y découvre un saune. Pour le plus grand ravissement de Merritt, cette dernière découvre que le plein de nourriture a été fait dans les placards.

« On a plus qu'à se répartir les chambres! »




HJ : Voici le tc réservé aux gagnants de la tombola. L'ordre de postage peut être celui d'apparition dans le texte, ou vous pouvez en décider autrement entre vous. Ce tc n'est pas limité dans le temps, mais restez vigilants aux interventions de l'administration, qui pourraient secouer ce charmant petit weekend. Nous vous rappelons qu'il est préférable de poster des réponses courtes pour en favoriser l'avancée. Amusez vous bien !

_________________

She is the most (complicated) person I’ve ever met. She’ll be the most (impossible) person to ever forget.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Livia
she's hell on heels.
avatar

Messages : 274
Date d'inscription : 05/09/2011

MessageSujet: Re: TEST   Sam 3 Sep - 6:51

Bonjour Bonjour I love you
Si vous recevez ce message, c'est que votre personnage est présumé candidat à la municipalité. Les élections approchent et pour se faire, nous vous demandons dans un premier temps de répondre à ce mp en confirmant (ou non) la candidature de votre personnage.

Dans un second temps, si votre personnage est bel et bien candidat nous allons vous demander une participation.
× Trouvez le slogan de votre campagne.
× 3 idées directrices de campagne. (les changements que souhaitent apporter votre personnage.
× Constituez votre équipe de campagne. (Directeur de campagne, Conseiller en image, Community Manager, Assistant Personnel + 3 soutiens principaux.) Changement par rapport aux précédentes élections. Dans un premier temps, vous pouvez vous rendre dans ce sujet, pour y dégoter des soutiens et autres participants à votre campagne. Après tout, votre personnage et vos soutiens ne doivent pas nécessairement se connaître. D'autre part, les pnj sont autorisés. Des personnages qui ont été supprimé mais existent toujours dans la vie de votre personnage. De la famille non joué ou autre. Tout les postes énoncés doivent être remplit.
× Répondre à cet interview du point de vue de votre personnage bien sur :
→ Que représente, pour vous, Miami et ses habitants?



DAGHER :
→ Pensez-vous être toujours crédible à ce poste?
→ Que comptez-vous faire différemment de la première fois?
IRVING :
→ Vous êtes déjà avancé dans les médias comme le favori, que pensez-vous avoir de plus que les autres?
→ On ne sait que peu de choses sur vous, que pourriez-vous nous dire pour nous convaincre que vous êtes le candidat idéal?
NIKKI :
→ Ce n'est pas la première fois que vous vous présentez, qu'est-ce qui anime ces fortes ambitions politiques?
→ Vous n'avez pas vraiment le profil du Maire idéal, que pourriez-vous nous dire pour nous convaincre du contraire?
LOUISA :
→ Vous ne vous êtes pas présentée directement, mais n'avez pas perdu de temps pour vous lancer dans la course. Avez-vous toujours eu des ambitions politiques?
→ Vous êtes plus une star de la télévision qu'une redoutable femme politique. Qu'est-ce qui peut faire de vous une candidate crédible selon vous?

Vous avez jusqu'au 30 septembre minuit, pour répondre à ce mp avec tout ce qui vous y est demandé. N'oubliez pas de nous confirmer votre candidature avant toute chose. Nous vous remercions pour votre participation. Et n'oubliez pas, si vous débordez d'idées pour mouvementer ces nouvelles élections, nous serions ravis de lire tout ça. I love you

_________________

She is the most (complicated) person I’ve ever met. She’ll be the most (impossible) person to ever forget.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Livia
she's hell on heels.
avatar

Messages : 274
Date d'inscription : 05/09/2011

MessageSujet: Re: TEST   Sam 3 Sep - 7:38



La Mairie s'est transformée en véritable ruche. Bourdonnant de tout côtés, des murmures, des rumeurs. Le Maire serait-il prêt à se retirer de la course? S'avouer vaincu est sans doute la solution la plus intelligente. Et ainsi, par fierté, ses concurrents n'auraient pas acquis une totale victoire puisqu'il n'aurait pas prit la peine de les affronter. Machiavélisme ou lâcheté? D'autres le soupçonne d'être prêt à tout pour garder ce poste, incapable de renoncer à un tel défi. Mais alors, son adjoint, est-il réellement en tête des sondages? Oh, rien d'officiel pour l'instant, des bruits de couloirs, des soutiens du Maire actuel qui tentent de prendre la température de ces élections qui se profilent. Et que penser des deux jeunes femmes qui émergent dans ce bain de testostérone? A l'heure où le féminisme devient plus qu'une mode temporaire mais un mode de vie. A l'heure où de nombreuses femmes ont accès à des postes de plus en plus importants dans la société, pourquoi ne feraient-elles pas le poids face à ses hommes? Certes, deux héritières aux déboires largement relatés dans la presse, est-ce réellement gage de confiance? Mais tandis qu'un épais mystère entoure Dagher et ses fréquentations, les vies amoureuses des trois autres candidats font jaser. Et où la jolie Nikki a-t-elle disparu pendant des mois? Louisa a-t-elle réellement quitté son mari pour les raisons qu'elle avance? Et qu'en est-il du si joli couple, Irving Stevenson et la charmante Eesha Johar?

Il y eut une époque où la vie personnelle de nos politiques étaient bien souvent factice, des familles parfaites sur des podiums, des sourires figés sur du papier glacé. Y a-t-il seulement une chose réelle parmi ces candidats? Le scandale n'est-il pas plus vendeur aujourd'hui que de fausses vérités, qu'une fausse image de perfection? Qui sont les personnes derrière ces candidats? Qui tire les ficelles et façonne l'image de ces quatre figurent de la vie politique de Miami? Qui s'affère discrètement derrière chacun d'eux pour construire un plan d'attaque, pour mettre des mots sur des idées encore floues, pour rendre leurs discours plus cohérents, plus vendeur, plus attractif? Qui communique sur les réseaux sociaux, qui veille à ce qu'il n'y ait pas le moindre dérapage, qui s'assure que chaque scandale, chaque intervention, que la moindre opinion soit savamment pensée? Stratégie, machiavélisme?
Derrière chaque candidat, une véritable fourmilière, une organisation militaire. Une foule d'employés dévoués à leur cause, ralliant leurs idées politiques, défendant bête et ongle leur candidat. Et prêts à tout pour le ou la voir gagner. Et vous? Qui soutenez-vous?



soutenons-les




_________________

She is the most (complicated) person I’ve ever met. She’ll be the most (impossible) person to ever forget.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Livia
she's hell on heels.
avatar

Messages : 274
Date d'inscription : 05/09/2011

MessageSujet: Re: TEST   Sam 28 Jan - 16:38



season one episode two
un titre ici.




La nuit fut assez courte et agitée pour tout le monde. Nieve, fut réveillée à de diverses reprises par l'orage et de nombreux cauchemars plus sanglants les uns que les autres. Tous à base de sacrifices rituels. Lochlan lui, s'est presque ressourcé du bruit incessant de l'orage qui a éclaté trois heures durant. Plongé dans différents ouvrages, absorbé par ses lectures, enchainant les notes dans son petit carnet. C'était à croire que l'anthropologue et historien demeurait fasciné par l'idée même d'apprendre. Insatiable, il continuait d'engloutir des centaines de lignes pour être plus performant au matin. Allant jusqu'à en oublier de fermer l'oeil..

INVERNESS, POLICE STATION, NOVEMBER 2ND
« Comme je le disais, j'ai plusieurs théories .. » La main de l'inspectrice Douglas fendit l'air, le stoppant tout de suite dans son élan. Lui qui observait les quelques rares rayons de soleil tentant de percer les nuages sombres et menaçant au dessus d'Inverness, vit son reflet dans la vitre dont il détourna le regard aussitôt. -Il est bien trop tôt pour toutes ces inepties- songe-t-elle sans pour autant laisser ses pensées franchir la barrière de ses lèvres. Toutefois, son instinct ne cesse de lui rappeler que l'aide de cet historien pourrait se révéler utile à leur enquête, même si là encore, elle n'est pas certaine de voir pourquoi. Oh, elle l'a bien entendu, et il a su y mettre une ambiance effroyable à vous en glacer le sang, tandis qu'il s'époumonait à expliquer toutes les raisons le menant à suggérer un rite sacrificiel. Et si Nieve y demeure très sceptique voir presque réticente à l'idée même de voir cela comme une réelle éventualité, une partie de son subconscient, lui, y croit. Elle ne mentionnera pas ses cauchemars, n'osera pas faire part de ses doutes. Ferme sur ses positions, l'inspecteur jouera le rôle de la femme dubitative encore aujourd'hui du moins. « Clara Wright, la victime s'appelait Clara Wright, Mr Shaw. Je sais que le sujet vous fascine, mais tentez de montrer un peu de considération pour cette pauvre jeune femme. » lance-t-elle un brin amer, plongeant ses lèvres dans une tasse de café bien fumante. Un réel réconfort en dépit du goût infecte de ce café bon marché et bien trop dilué. Lochlan en perd ainsi son sourire. Il devait admettre s'être réjouit de la nouvelle, comme l'occasion de se saisir de cet évènement pour pouvoir prouver par a + b qu'il y a bien plus d'un mystère dans les Highlands. L'historien prend place face au bureau de Nieve, pantois, il s'empare du maigre dossier constituant cette affaire. Sans doute est-ce seulement dans le but de d'humaniser cette jeune femme, mais l'homme d'histoire se force à fixer les nombreuses photos prises avant que son corps ne soit emporté. « Si Mlle Wright a été poignardé à de nombreuses reprises, je ne crois pas que ça ait un rapport avec le rituel qui se tenait ce soir là à Craigh Na Dun. Regardez .. » Il étale alors soigneusement les photos sur le bureau, désignant les différentes plaies, comme si sa nouvelle collègue devait y déceler une évidence. « Les lacérations sont faites au hasard, le meurtrier avait d'avantage besoin de sang que du corps en lui-même .. Mais pourquoi elle, pourquoi pas un animal. Les rites païens font principalement part de sacrifices rituels d'animaux .. Les humains, eux doivent le choisir, c'est un sacrifice à double sens. La personne est volontaire, elle se sacrifie dans un premier temps par ce choix, avant d'être sacrifié par un chef de clan .. » la jeune femme ne peut s'empêcher de revoir encore et encore les images de ses cauchemars de la nuit passées. Des flash dont elle se passerait bien mais qui n'ont de cesse de lui revenir tandis que Lochlan continue de réfléchir à voix haute. Les mains tremblantes, Nieve se lève brusquement, ne tardant pas à faire les cents pas. « Vous suggérez qu'elle a pu être volontaire? Consentir à cet assassinat? » Pensif, l'historien acquiesce sans relever le regard vers l'inspectrice qui trouve cette histoire d'autant plus morbide et tirée par les cheveux qu'elle ne l'était hier. « Si elle pensait servir une cause noble, alors oui. J'aimerai beaucoup me rendre chez elle, je pense y découvrir certaines choses très intéressantes. Des éléments qui prouveront que Ms Wright était une druidesse. Peut être même que sa petite-amie l'était également. » songe-t-il, tandis qu'un problème se pose encore. « On ne l'a toujours pas retrouvé. La jeune femme demeure introuvable pour l'instant. » Lochlan ne peut réprimer un petit sourire tandis que l'évidence se dessine sous ses yeux. Bien sur que ladite petite-amie reste introuvable. Si elle est bien à l'origine de ce sacrifice, il est presque certain pour l'historien, que la jeune femme est désormais bien loin. Du moins hors de leur portée immédiate. « C'est fini pour les histoires de fantômes. » Edwin Mackay, un petit avorton, un officier qui a toujours la fâcheuse tendance à s'immiscer dans des affaires sur lesquels il n'est pas assigné. Cherchant toujours l'occasion d'être promu, d'être placé sur les meilleurs dossiers. Un jeune homme machiste puant l'arrogance que Nieve a bien du mal à supporter. « Deux autres couples ont disparu dans la région d'Inverness. Deux couples en moins d'un mois. Pas la moindre trace, pas le moindre murmure à leur sujet. Un peu comme la petite-amie de Ms Wright. Si vous voulez mon avis, nous tenons là notre troisième couple et notre premier corps. » à contre coeur, l'inspectrice Douglas est forcée d'admettre que cette théorie est bien plus plausible que la première. Que c'est sans doute une piste bien plus solide à suivre. Ainsi, la jeune femme s'empare des dossiers, tandis que Lochlan, lui, ne quitte plus Clara Wright du regard. Persuadé que ces deux malheureux couples n'ont rien en commun avec celui de Ms Wright. Intimement convaincu que ce triste meurtre s'explique autrement que par l'existence d'un tueur en série dans la région.


_________________

She is the most (complicated) person I’ve ever met. She’ll be the most (impossible) person to ever forget.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Livia
she's hell on heels.
avatar

Messages : 274
Date d'inscription : 05/09/2011

MessageSujet: Re: TEST   Sam 4 Fév - 19:08


_________________

She is the most (complicated) person I’ve ever met. She’ll be the most (impossible) person to ever forget.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: TEST   

Revenir en haut Aller en bas
 
TEST
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Blind Test Disney
» [Lego] Test Lego Atlantis
» [Bit TV] RETRO GAME TEST Super Mario 64.
» [Bit TV] RETRO GAME TEST Alex Kidd in Miracle World.
» [Bit TV] RETRO GAME TEST Super Mario World.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HOMETOWN GLORY :: fresh start. :: prologue.-
Sauter vers: